Campagne chic

Même si la rentrée a repris ses droits, l’été n’est pas encore fini. Preuve en est, ce cadre de vacances, non loin du centre ville d’Ecully.

Karine Laurent Rault n’a pu se résigner à garder cet endroit secret et l’a transformé en maison d’hôtes. L’architecture aux accents de campagne s’imprègne de touches contemporaines. Entre douceur et tranquillité, difficile de ne pas tomber sous le charme.

Un cadre authentique

A l’origine, cette dépendance accueillait les quartiers du jardinier. Une origine qui prend racine au milieu du XIXème siècle. Les communs, rattachés à l’imposante demeure principale, représentent aujourd’hui, une propriété bien distincte. Cette dernière n’est composée que d’une seule chambre, le reste de la bâtisse abritant tous les animaux de la ferme. En 2005, Karine s’est éprise de ce lieu à part et a décidé de le transformer en maison d’hôtes, d’une superficie de 500 m2. Mais la tâche n’était pas des plus évidentes, les murs souffrant de multiples infiltrations d’eau, en aussi pitoyable état que la toiture.

Commence alors un an et demi de travaux, durant lesquels, notre hôtesse en profite pour chiner de part et d’autres tous les futurs ingrédients qui composeront la maison. Passionnée de décoration et ancienne coordinatrice de travaux, Karine a tout supervisé, dans les moindres détails, une fois les plans de l’architecte élaborés. Au final, une demeure douce, accueillante où l’on distingue nettement deux parties : l’une réservée aux visiteurs, la seconde, les appartements de Karine et de sa fille.

Des matériaux simples

Pour la propriétaire, nul doute, la lisibilité du lieu était claire et il n’était pas pensable de bâtir une maison contemporaine et sophistiquée. Son désir premier était de redonner vie à ces murs, en concevant un univers simple. Ainsi, le maximum de matériaux hérités a été mis en valeur. Le granit orne le salon qui jouxte la cuisine. Les arches, permettant la circulation d’une pièce à l’autre, sont toutes rehaussées par des pierres dorées du Beaujolais apparentes et 90 % de la charpente a pu être conservé.

Pour garantir un caractère authentique, les murs s’habillent de chaux, le sol se pare de carreaux en terre cuite et le bois, patiné, brut, aux essences changeantes… se charge de parfaire le décor final. Seule transgression, les grandes huisseries en acier, ainsi que les stores, rompant avec le style campagne, ajoutant, selon les désirs de Karine, une subtile touche de contemporain.

Un jardin d’époque

Pièce préférée, le jardin enchante ce cadre de prédilection. Pourtant, la tâche n’a pas été si facile. Karine a dû faire appel à un paysagiste spécialisé dans les pierres de taille, afin que le jardin paraisse intemporel. Le terrain, très marécageux, a dû être entièrement décaissé. Six mois ont été nécessaire pour en arriver à ce résultat final. Et l’attente en valait la peine !

A l’image de la décoration, les ambiances sont à la fois bien distinctes, tout en étant harmonieuses. Les végétaux choisis s’apparentent plus à un jardin méditerranéen, sans pour autant pencher pour une nature trop éclectique. Ainsi, les graminées encadrent le chemin de la piscine, les buis se disséminent de part et d’autres, les rosiers blancs et les hortensias ponctuent ce tableau de couleurs et la vigne tombe en cascade le long de la terrasse. Ni plus, ni moins, mais juste ce qu’il faut.

Un fil conducteur

Le rez-de-chaussée suit une continuité étonnante et l’on se prend au jeu d’une maison de famille. La cuisine, quant à elle, joue avec les époques.

Son implantation, ponctuée de traverses en acier, s’ouvre sur le salon, mais les meubles en bois massifs créés sur-mesure et le plan de travail en pierre de Bourgogne, incrusté d’un évier timbre-poste, nous renvoient dans le style campagne.

Au niveau supérieur, les chambres, spacieuses, représentent un univers à part entière. La plus représentative est celle qui répond au nom de L’Orangerie, inspirant la même douceur que l’étage inférieur.

Même si chaque pièce s’inspire d’un style identique, chacune d’entre elles reflète un cachet unique, où le moindre détail est travaillé.

Les Hautes Bruyères Maison d’hôtes
5 chemin des Hautes Bruyères
69130 Ecully
www.lhb-hote.fr

Galerie d’images

Merci de patienter...

Newsletter

Inscrivez-vous et recevez le meilleur de DOMODECO

J'accepte de recevoir la newsletter DOMODECO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • MAISON&OBJET Paris 2018
  • Populaires

  • Articles récents

  • Newsletter DOMODECO

    Inscrivez-vous et recevez le meilleur de DOMODECO

    RGPD

    Merci et à très bientôt !