Au-delà des souvenirs : Lee Ufan chez Le Corbusier

Fruit d’une résidence de l’artiste contemporain Lee Ufan, cette exposition mérite doublement son label de « Résonance ». Parce qu’elle s’inscrit dans le programme de manifestations entrant en écho avec la Biennale. Mais également parce que les installations épurées qu’il a créées, inspirées par la sobriété des maisons de thé nippones, entrent singulièrement en vibration avec le couvent du Corbusier : les chambres d’ardoises, de métal et de papier qu’il définit incitent au recueillement, tout comme ses sculptures, d’un minimalisme minéral apaisant.

Couvent de la Tourette
Route de La Tourette – 69210 Éveux
jusqu’au 20 décembre – De 5 à 7€

Voir le site

Vernissage | 7 artistes à la Galerie Sabra

Vernissage - 7 artistes à la Galerie Sabra
Vernissage – 7 artistes à la Galerie Sabra

Une naissance est toujours un grand événement méritant d’être célébré ; celle d’une galerie d’art ne fait pas exception. Lancé par Hala Sabra, elle-même artiste d’avant de choisir de relayer le talent des autres, ce nouveau lieu participe à un rééquilibrage territorial puisqu’il s’ouvre dans le 9ème arrondissement — L’Attrape-couleur se sentira moins seul ! Pour son premier vernissage, Hala Sabra a opté pour un « accrochage-manifeste » : une exposition de groupe réunissant sept artistes (peintres et sculpteurs contemporains : Véronique Lafont, Mathieu Weemaels, Marc Tanguy, Guillemette Schlumberger, Yoko Kume, Yannik Connan, Nathalie Culot) qu’elle défendra, parmi lesquels Guillemette Schlumberger et ses étranges ambiances.

Galerie Sabra – 15 rue Marietton – Lyon 9ème
Samedi 21 octobre de 15 à 21h – Entrée libre

Voir le site

Photographie | In the Mood for Love : les films de Wong Kar-Wai

In the Mood for Love - Wong Kar-Wai
In the Mood for Love – Wong Kar-Wai

9ème lauréat du Prix Lumière (récompensant une personnalité pour son indiscutable contribution au 7ème art), Wong Kar-wai est le premier cinéaste asiatique à recevoir cette enviable distinction, décernée lors du Festival Lumière (du 14 au 22 octobre). Auteur d’œuvres où les romances apparaissent souvent frappées d’impossibilité et nimbées d’une impalpable nostalgie mélancolique, l’artiste a accédé à la notoriété mondiale grâce à l’esthétique subjuguante de In the Mood for Love (2000), quintessence de son univers. Monsieur Wong fait partie de ces rares cinéastes dont on peut, sans se tromper, reconnaître le style à la vue d’une simple image ; la Galerie Lumière vous propose de vous immerger dans ses ambiances en découvrant une exposition photographique plongeant au cœur de ses films. De quoi (re)tomber en amour…

Galerie Lumière – 3 rue de l’Arbre Sec – Lyon 1er
jusqu’au au 12 novembre – Entrée libre

Voir le site

Design | Are you talking to me?

Cité du Design - Saint-Étienne
Cité du Design – Saint-Étienne

L’avènement d’Internet et la généralisation du Wi-Fi ont entraîné une foultitude de micro révolutions, certaines plus insolites que d’autres. Personne ne s’étonne plus désormais qu’un objet inanimé semble doué de parole, ou du moins du pouvoir de communiquer avec nous… ou ses semblables. Après Enghien-les-Bains, la Cité du Design s’interroge sur leur place (leur invasion ?) dans nos vi(ll)es à travers quatre thématiques complémentaires : objets interactifs & empathie, espace domestique & sécurité, environnement & mobilité, santé & bien-être. L’occasion de se rassurer en découvrant les trésors d’ergonomie et d’esthétique déployés pour notre confort quotidien.

Cité du design – 3 rue Javelin Pagnon – 42000 Saint-Étienne
du 14 septembre au 7 janvier 2018 – De 0 à 2€

Voir le site

Urban Art | Benedetto Bufalino : Benedet Wakk Darwings 2, Art dans la ville

Musée d'Art Contemporain de Lyon
Musée d’Art Contemporain de Lyon

Après une première série d’interventions dans les parkings LPA au printemps dernier, le Musée d’Art Contemporain de Lyon poursuit ses partenariats artistiques urbains, amplifiant même le mouvement — Biennale oblige. Sur les façades vitrées, dans les sous-sols, ils sont quatre à faire éclater les couleurs et la vie du street-art : le « calligrapheur » El Seed au Parking St Jean, le fresquiste Jet Martinez au Parking Hôtel de Ville, le grapheur Zoer au Parking P0 et enfin la fresquiste Maka Hayuk au Parking Fosse aux Ours. C’est dans ce même lieu que le Décinois Benedetto Bufalino propose son nouveau détournement artistico-ludique d’un moyen de transport. Lui qui avait par le passé transformé une voiture en piscine et une bétonnière en boule à facettes (!), renverse une limousine sur le dos pour la métamorphoser en table de ping-pong de luxe. Pensez à prendre vos raquettes !

Musée d’Art Contemporain de Lyon – Parc Fosse aux Ours – Lyon 7ème
jusqu’à janvier 2018 – Entrée libre

Voir le site

Aquarelle | Yvan Salomone

Il y a de l’Oulipo dans la méthode d’Yvan Salomone. Lorsqu’il réalise son aquarelle hebdomadaire, l’artiste malouin respecte en effet un cahier des charges minutieux (depuis le 5 août 1991, pour être précis) : sur un support de format 95 x 138 cm, il reproduit à sa façon des lieux chargés de vestiges humains qu’il a préalablement photographiés, mais dont il exalte l’étrange abandon malgré la vivacité des tons utilisés et la précision du trait. Toutes baptisées d’un titre de 11 lettres, ses œuvres à la solitude vertigineuse nous interrogent sur notre façon d’habiter le monde, et d’y exister. En partenariat avec la galerie Xippas et en Résonance avec la Biennale 2017.

Barnes Lyon 6ème – 14 Quai du Général Sarrail – Lyon 6ème
jusqu’au 16 novembre – Entrée libre

Voir le site

Résonance | Lee Mingwei, « sept histoires »

Lee Mingwei, The Quartet Project, 2005-2017, Courtesy de l'artist
Lee Mingwei, The Quartet Project, 2005-2017, Courtesy de l’artist

Lee Mingwei est doublement présent à la Biennale 2017. Pour Veduta, il propose au visiteur de s’octroyer une escale dans son confortable van-œuvre, Histoires du soir, et d’user des contes dont il est empli pour effectuer une escapade intérieure. Son travail autour de l’“histoire” ne pouvait laisser indifférente la Fondation Bullukian, qui ne cesse de bâtir des ponts entre création contemporaine et… l’Histoire. Elle convie donc l’artiste taïwanais à présenter dans son enceinte un ensemble encore inédit en France ; histoire de continuer à écrire l’Histoire…

Galerie Lumière
Du 20 septembre au 6 janvier 2018 à la Fondation Bullukian
26 place Bellecour – Lyon 2ème – Entrée libre.
jusqu’au 16 novembre – Entrée libre

Voir le site
Merci de patienter...

Newsletter

Inscrivez-vous et recevez le meilleur de DOMODECO

J'accepte de recevoir la newsletter DOMODECO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • MAISON&OBJET Paris 2018
  • Populaires

  • Articles récents

  • Newsletter DOMODECO

    Inscrivez-vous et recevez le meilleur de DOMODECO

    RGPD

    Merci et à très bientôt !